Articles

Affichage des articles du 2018

Une critique

Image
Le chant du tambour




Une chronique
http://www.christiefo.com/2018/12/27/le-chant-du-tambour-sp/


L’histoire parle de Achack, 13 ans, jeune Algonquin qui doit partir pour sa quête de vision, et devenir adulte. Cependant son monde est en plein changement avec l’homme blanc qui met en péril la culture et les traditions de son peuple, commence alors un voyage plus grand pour Achack.
L’histoire est très belle, très poétique, elle nous entraîne dans les rites et la culture méconnue du peuple Algonquin. L’écriture est douce avec un vocabulaire riche.
Je ne me suis cependant pas attachée ni aux personnages. Je crois que ce livre est à l’opposé de mes habitudes de lecture. L’histoire d’Achack est initiatique et spirituelle, bien loin du Young Adult et du fantasy.
J’ai pris du temps pour lire ce livre. Le manque de dialogue et les énormes pavés de descriptions m’ont ralentie dans ma lecture. Malgré ça, tout est beau et décrit avec une telle poésie (je me répète) que cela apporte un petit je…

Troisième roman

Image
La voie de l'errance Le livre est sorti. 
Il est a commander à:

http://lalampedechevet.free.fr/Editions/Fiches%20et%20extraits%20pour%20Catalogue/La%20voie%20de%20l-errance%20Fiche.htm

en librairie physique ou internet







Un avis

Image
Le chant du tambourUne chronique


AvisTout commence par une loi. Celle du changement. Changement de traditions. De modes de vie. De coutumes. De l’interdiction. Interdiction de sortir d’un territoire attribué. La vie change autour des Algonquins. Quel sera leur avenir sur la terre de leurs ancêtres? Quel sera le destin de ce peuple qui vit en harmonie avec la nature qui l’entoure? plus rien ne sera comme avant. Que d’inquiétude! Cette ancienne vie qui s’en va avec le départ de l’un des leurs vers le monde des esprits. La fin d’un monde respectueux de rites millénaires préservant la nature. Achack a, entre ses mains, le destin de son peuple. La quête se déroule en douceur, entre leçons de vie, questionnements, conseils des plus âgés. Le lecteur découvre avec bonheur les rituels Algonquins, leur lien à la nature à laquelle ils s’identifient. Aux coutumes et traditions  si respectueuses de la vie en général. Cette quête est initiatique et l’initiation est une quête qui mènera …

Résolution des conflits

Image
La non-violence ou la dignité Comment la définir aujourd'hui? 
La non-violenceUn « non » au viol de la personne dans son intégrité; la mienne, celle de mes proches, mes voisins et plus largement celle des habitants de mon pays et du monde encore inconnu. La violence engendre la violence et isole celui ou celle qu’elle vise ; un acte courageux pour lui faire barrage développe la solidarité. La non-violence n’est en aucun cas une attitude de passivité. Celui ou celle qui en use, dénonce les actes injustes, en essayant de ne pas piétiner son auteur, par la force et la diffamation, les armes du violent. La non-violence est toujours à inventer. L’humour en est son vêtement, l’intelligence son squelette, la dignité ses tripes, le respect son cœur et la bienveillance son sang. Se battre pour défendre sa vie et les vivants, l’exigence de notre passage sur terre, nous rend résiliant. Fermer les yeux et les oreilles sur les cris des souffrants, creuse peu à peu notre tombe de l’oubli.
Je n’a…

le chant du tambour diffusé par primento sur plusieurs plateformes

Image
le chant du tambour diffusé par primento sur plusieurs plateformes
Le commentaire de Cathy

Pour devenir un homme, un jeune garçon de treize ans doit entreprendre sa quête de vision. Mais son père en a décidé autrement !

Alors que sévit la Grande Guerre en Europe, un jeune Algonquin de treize ans doit entreprendre sa quête de vision. Cependant son père, homme-médecine, a d’autres projets. Il l’envoie en mission pour interpeller ceux qui menacent son peuple et pour que s’accomplissent les prophéties. Il doit pour cela faire un tambour, c’est en le battant qu’il trouvera sa destination. Commence alors un voyage initiatique et périlleux dans les couleurs des quatre points cardinaux, le jaune, le rouge, le noir et le blanc, avec comme guide le chant du tambour.

Plongez vous dans ce récit initiatique grandiose, au cœur des immenses étendues du grand Nord Américain. Un contraste frappant entre la puissance de la nature et la violence meurtrière des hommes de l'autre côté de l'Atlantiqu…

Nouvelle chronique sur le chant du tambour les mille et une pages

Image
Chronique sur le chant du tambour les mille et une pages Achack est un jeune indien Algonquin, l'année de ses 13 ans comme tous les adolescents de sa tribu, il doit entreprendre sa quête de vision. Il va partir en mission pour voir ce qui se passe dans le pays et rencontrer d'autres personnes. Il a aussi pour mission de se confectionner un tambour, commence alors son voyage initiatique. Ce roman est d'un genre que je lis très rarement et je vais vous dire que cette lecture à été pour moi un réel coup de cœur. J'ai adoré découvrir le périple de ce jeune Indien, la plume de l'auteur m'a complètement embarquée, j'ai eu l'impression de voyager au côté d'Achack. Ce roman est plein de poésie, de beauté malgré les épreuves que va devoir traverser ce jeune adolescent. L'auteur a une très belle plume, un style avec lequel je me suis senti de suite à l'aise. Merci Jean-Luc Bremond pour le moment de lecture que vous venez de m'avoir fait vivre, je …

Article sur mes deux romans, la révolution du klezmer et le chant du tambour

Image
Article sur mes deux romans   Sur blabla blog Rencontre avec un alter-artisteChroniqueCette chronique est une rencontre avec un artiste à part. Jean-Luc Bremond est un homme discret et loin des sentiers battus. Il est une vraie figure de ce que l'on pourrait appeler l'alter-culture. Loin du courant mainstream, ses livres sont d'authentiques cheminements intérieurs sur lesquelles souffle l'aventure, la grande. "J’écris pour voyager, libérer les pensées qui naissent dans l’expire de l’imagination et dans le souffle de l’inspiration" dit-il lui-même. Jean-Luc Bremond a publié en quelques mois deux romans, La révolution du Klezmer et Le Chant du Tambour et  (Cinq Sens éditions). Il a bien voulu répondre à nos questions. Bla Bla Blog – Voulez-vous vous présenter en quelques mots ? Jean-Luc Bremond – Je suis né dans le Pas-de-Calais, sans m’y être fixé. Du nord au sud de la France, villes et villages, avec un détour en Suisse, pays d’origine du côté paternel, j’ai cho…

Nouvelle chronique sur la révolution du klezmer les mille et une pages

Image
Chronique sur la révolution du klezmer les mille et une pages Le commentaire de Cathy
Elijah est un klezmer, un musicien ashkénaze, il parcourt la Transylvanie Roumaine de 1925. Lors d'une journée un peu comme les autres, il va avoir un déclic, une envie de voir autre chose, de découvrir autre chose, sa quête ne fait que commencer. Plonger,  en compagnie d'Elijah, dans un pays que je ne connaissais pas, dans une époque que je ne connaissais pas à été pour moi une bonne découverte. J'ai l'impression d'avoir beaucoup voyagé pendant ma lecture, j'ai aimé découvrir ses différents peuples, ses différentes cultures qu'Elijah va rencontrer pendant sa quête. Différents personnages vont croiser le chemin de notre musicien, chacun à sa manière va avoir une grande place dans l'évolution de ce dernier. L'auteur a eu la bonne idée de nous faire un lexique à la fin de son roman ce qui m'a permis de pouvoir, à chaque fois que je ne connaissais pas certains te…

Publication du chant du tambour en version numérique

Image
Le chant du tambour est publié en version numérique  Diffusé par Premento.https://catalogue.5senseditions.ch/qc/livres-numeriques-8/210-jean-luc-bremond.html



https://www.jlbecrit.ovh/p/le-chant-du-tambour.html 
!important;

Salon du livre à Montpeliler

Image
Première expérience d'un salon dulivre



J'étais heureux de pouvoir faire l'expérience d'un salon du livre. J'ai encore beaucoup à apprendre pour promouvoir mes romans. Un peu long, mais de bons contacts et échanges. Quelques perspectives pour l’avenir. Je suis passé du côté auteur.


Édition de la révolution du klezmer au format numérique

Image
La révolution du klezmer en numérique Le roman, la révolution du klezmer, en numérique est diffusé aujourd'hui par primento sur plusieurs plateformes.




"Le roman d'un juif ashkénaze La Révolution tranquille d'un musicien témoin du racisme et du nationalisme de son époque. Laissez-vous emporter par la petite musique de ce roman à la suite d'Elijah, en pleine révolution, dans la Roumanie de l’entre-deux-guerres."

EXTRAIT Elijah marche dans la grande forêt de hêtres, à l’abri de la chaleur du début de l’été, il pénètre les clairières, les prés façonnés depuis des siècles par les bergers. Il traverse des chantiers d’abattages, des plantations d’épicéas, il arpente les coupes à blanc laissées par les bûcherons, tels des immenses champs de bataille et de désolation. Du haut d’une colline, le musicien contemple les monts des Carpates recouverts de sapins, chênes, érables et sorbiers, il admire les sommets étagés de pins cembros et mugos, mélèzes, alpages puis rochers. À ses…

L'économie et le nouvel esclavage

Image
Profit
J’ai écrit un autre roman que je cherche à faire éditer. Il parle de l’esclavage et son maître, l’économie. Pourquoi l’humain détruit-il la planète dont il dépend ? Inconscient de la destruction qu’il engendre, il utilise les vivants pour son seul profit et les rejette dans l’oubli. Quand le géant marchand quittera-t-il les rivages de sang pour laisser fleurir la vie ? 

!important;
 À suivre...

Inspiration en image. Montagne, danse, artisanat

Image
Inspiration Quelques photos de présentation de l'auteur de ce site



Les idées viennent en marchant






dansant




tournant




panifiant





et enfournant



!important;

Imprimer cette page

La traversée en communauté

Image
Le Réveil



Je me suis réveillé à l’aube de mes vingt ans, le courage dans les pieds, la joie dans les mains, retrouver mes racines et libérer la sève qui pousse en dedans, l’éveil de mon enfance disant la promesse de demain, le passage de l’amour qui enchaîne à l’amour indépendant. Avec peu d’argent et peu d’allant, mes pasm’ontconduit dans une collectivité, une direction voulue et imprévue. La non-violence, la cohérence et l’action m’ont nourri, la communauté, l’agriculture et l’artisanat comme intrus ; la surprise a éclairé ce qui était enfoui dans le rêve éveillé d’une vie remplie et repue. Dans la danse, la musique, le chant, entouré d’amis, le pain du partage, de la solidarité et de la simplicité rompue ; de paix et de joie, tout mon être fut rempli. Puis je me suis endormi en perdant mes amis ; le poids de la mort révélé dans la séparation, comme autant de trahisons, de déceptions et d’ennui. Le cercle étouffant de l’histoire, du conflit et de la relation m’a mis dans l’attente i…

Genèse de mes romans

Image
Genèse de mes romans
J’ai commencé à écrire des pensées. Trop sèches et synthétisées, j’ai choisi de les exprimer par des histoires. Il y a environ cinq ans, durant les pauses à marcher dans la nature, j’ai commencé par laisser l’imagination travailler. Tôt le matin, mon activité de boulanger aidant, j’ai commencé par le cheminement d’un klezmer, un musicien juif de Roumanie, étant un féru de ces danses. Le parcours d’un jeune amérindien a pris la suite, ainsi que le voyage d’enfants mongoles et la libération de quatre garçons africains, esclaves en Louisiane. Sans attendre, j’ai enchaîné avec l’exil d’une famille anabaptiste, fuyant les guerres post révolution en Russie, la rencontre de Bogomiles bosniaques avec des Cathares de ma région, au Moyen Âge, la traversée d’une personne en communauté, un prétexte à libérer les réflexions que la vie dans mon collectif m’avait inspiré, l’errance d’un couple iranien et irakien, au Moyen Âge, cherchant la paix dans une confrérie soufie, pris dan…

Une pensée au fil des jours

Image
Quelques pensées Des images nées au fil des jours en communauté






Jour 1

Face à la mort s’ouvrent deux voies : la peur ou l’amour  Face à la vie s’offrent deux choix : la bienveillance ou la malveillance. Face à soi-même, aux autres, et à la nature se présente une réponse : la vie qui rend libre.
Jour 2 Être cohérent c’est exprimer, dans ses gestes et ses paroles, la sincérité de son intention. L’authenticité de mon comportement dévoile dans le même temps la force et la faiblesse de mon être profond. Ainsi, vulnérable, je peux appréhender avec bienveillance l’intention de l’autre. De la liberté de la bonté naît la force de la douceur qui instaure le respect. Être cohérent, c’est être un des piliers du pont de la vérité, planté dans le terreau de la conscience, élancé dans le courant de la liberté.


Jour 3

La simplicité c’est renoncer à accaparer l’attention et la reconnaissance d’autrui , à utiliser tout être pour son intérêt propre ou son ambition personnelle. Mes attachements m'empêchent de …