Articles

Roman en recherche d'éditeur

Image
Le chant du pardon


J’ai envoyé, il y a peu, un manuscrit à des éditeurs. Je l’ai nommé : l'arbre des réfugiés




Toutes les remarques sont les bienvenues ; aussi bien le titre, le sujet que le texte. Merci
À propos
C’est l'histoire de deux jeunes gens issus d’une ferme anabaptiste en Russie. Avec leur enfant, ils fuient la guerre, la famine et l’oppression. Leur rébellion les a conduits à la révolution. La répression les a poussés à la fuite. Contraints de quitter leurs racines, parfois en cachant leurs identités, ils parcourent les branches foisonnantes de l’immigration, insertion et rejet, jusqu’à la terre nourricière de la libération ; voir de la résurrection. Ce roman chante la route de l’exil et la roue de guérison qui conduit à la réconciliation. De secrets en péripéties, de communautés en rencontres, se dévoile peu à peu le mystère enfoui. Je l'ai écrit en hommage aux victimes des préjugés ou des résistants à l’endoctrinement, lesquels, pour pouvoir être eux-mêmes et sim…

Vidéo 2

Image
Présentation musicaleÀ l'art en poche, Lodève, avec Tika Lefebvre

Un pays, une communauté éditions le lys bleu


Le choix de Firuze éditions 5 senshttps://youtu.be/IoEgE78hr_Y

vidéo 1

Image
Présentation musicaleÀ l'art en poche, Lodève, avec Tika Lefebvre

Le chant du tambour édition 5 sens



La révolution du Klezmer éditions 5 sens
https://youtu.be/yI1utaf-DL8


Présentation musicale des romans. Cette fois, à Lodève

Image
Un concert plus étoffé




Les artistes

Une chronique sur le choix de Firuze

Image

la voie de l'errance

Image
Qu'est-ce qu'on attend pour lire

Sur Facebook
Stéphanie Pereira


« Leurs grands-parents avaient connu l’invasion chinoise, ils avaient pleuré l’exil de leurs parentés et amis. Les garçons et les filles avaient grandi dans la mémoire de la destruction de leur peuple. Ils connaissaient eux-mêmes l’expérience de l’humiliation, de la brusquerie. Ils vivaient quotidiennement dans la peur des armes et la hantise de voir certains de leurs compatriotes s’immoler dans les flammes. »
Naranbaatar n’a que neuf ans quand un étranger se présente dans sa famille…
La Mongolie est séparé en deux. Le sud appartient à la Chine et le Nord à la Russie. Naranbaatar vie avec sa famille dans leur yourte en plein désert de Gobi en Mongolie Intérieur. Une vie de nomade.
Jusqu’au jour où cet étranger débarque chez eux. Naranbaatar est en âge d’aller à l’école. Mais sa famille ne fait pas confiance au chinois… Malgré tout, Naranbaatar se retrouvera en pension.
Il se liera d’amitié avec deux autr…

Plus besoin de loupe

Image
Un pays, une communautéLe livre est édité en gros caractères depuis le 12 décembre 2019.
Bonne fêtes