Articles

Une page Facebook regroupant les autres pages par roman

Image
Une page unique pour les romans
Le chant du tambour devient la page officielle de mes romans. Les autres pages, la révolution du klezmer et la voie de l'errance restent ouvertes, avec les mêmes publications; ceci afin de ne pas perdre les abonnés.
Promotion
Si vous voulez faire des commentaires sur les sites de vente en ligne (ne serait-ce qu'une note), cela m'aiderait pour la promotion.
Merci
Jean-Luc


Le chant du tambour et autres romans

Un deuxième nouveau roman, avec une autre maison d'édition. Quel en est le sujet?

Image
La traversée d'une communauté
Un autre livre est accepté à l’édition. Comme pour le précédent, je diffuserai la couverture dès sa conception. Il parle de communauté ; pas étonnant pour l’auteur qu’y vit depuis un bon moment. Il s’agit d’une fiction sur la traversée de l’étrange pays qu’est la communauté. Ce n’est pas un récit biographique, mais une histoire mettant en scène un chercheur de sens, très inhibé, se découvrant des talents artistiques insoupçonnés, affrontant ses limites autant que celles de la relation. Tel un poisson, il se retrouve emberlificoté dans un filet aux mailles trop étroites pour s’échapper. Il y parvient cependant, au prix de quelques sacrifices. Tout en mettant en relief les difficultés qu’il rencontre en chemin, je laisse transparaître la beauté et l’opportunité de changement qui lui sont offertes en ce lieu imaginaire. J’en profite pour y égrener des réflexions, de l’humour, des luttes de résistance, de la psychologie…



Un nouveau roman est accepté par 5 sens éditions. De quoi parle-t-il?

Image
Une résistance au Moyen Âge
Ce roman se situe au Moyen Âge, dans la cité des Califes et l’Iran, jusqu’au porte de l’Extrême-Orient, dans un univers soufi.  Il conte la difficulté pour une femme de pouvoir librement choisir d'aimer, ni son amant et ni son enfant, quand la loi des hommes permet qu'elle soit répudiée.  Cette fiction parle de pays, cultures et spiritualités que je ne connais pas, autrement que par le désir de goûter à leur source ; elle mentionne des conflits et guerres qui ont bouleversé des régions où ils demeurent encore aujourd'hui. Chaque entête de chapitre se situe dans le présent, bien qu’historique, en citant des poèmes soufis. 

Dès réception de la couverture, j'ouvrirai une nouvelle page

Comment le mouvement pour la justice sociale fait-il face au racisme et au populisme en son sein?

Image
La résistance des peuples pour la dignité humaine est présente dans mes romans. Le mouvement des gilets jaunes pour la justice sociale et celui pour le climat sont des luttes pour rester debout face à l'inaction. Des propos racistes côtoient ceux pour la fraternité et la solidarité, comment concilier les deux opposés ? En premier lieu essayer de comprendre le cœur de la révolte, au-delà des actes violents. 

Révolte
Ce mouvementde révolte des oubliés du gouvernement, parfois humiliés, en lutte pour une société plus juste et plus humaine, exprime un malaise social et, plus profondément, une mutation à l’échelle mondiale, politique, climatique et économique; certain la nomme effondrement, d'autre crise. Cette longue transition est source de confusions, inégalités et inactions, précisément parce qu'elle n'est pas contrôlable, ni par les pouvoirs publiques, ni par les citoyens. Se rassembler plutôt que diviser est un premier pas responsable, bien que garder la cohésion…

Qui sont les Tziganes de Transylvanie?

Image
Les Tziganes de Transylvanie
Qui ne touche pasC’est à partir des années 1980, sous Ceausescu, que les nomades tziganes de Transylvanie ont été systématiquement sédentarisés, obligés de vivre juste en dehors des villes et des villages où ils se sont spécialisés dans la ferblanterie et zinguerie. Certains se sont installés dans les bourgs saxons, Souabes, Landlers…, ou plus simplement Allemands, fuyant jusqu’en 1989 le régime totalitaire qui s’est ainsi enrichi par l’immigration payée par l’État allemand. Comme par le passé, ils nouent des liens entre les différentes familles des Roms.
Le nom Tzigane signifie : qui ne touche pas ; une appellation venue de la lointaine Anatolie (Phrygie.) Ils se nomment eux-mêmes les enfants des Rroms (autre orthographe), ou Romanichel.

AutochtonesOriginaires d’Inde, les Tziganes, de langue romanès, se sont finalement bien enracinés en Transylvanie, composées de plusieurs minorités dont ils se sentent plus proches que les Tziganes du reste de la Roumanie,…

Voici une chronique sur la voie de l'errance. À suivre

Image
Chronique sur la voie de l'errance de Karine Une chronique sincère. merci
http://www.livrement-ka.com/2019/02/la-voie-de-l-errance-de-jean-luc-bremond.html




AVIS Un grand merci à Jean-Luc Brémond pour m'avoir adressé son livre avec une petite dédicace que j'apprécie toujours. Alors je suis désolée mais pour ma part j'ai trouvé le récit un peu long avec beaucoup de descriptions... C'est vrai que je préfère quand on va à l'essentiel et suis vraiment fan des dialogues. Néanmoins l'histoire est plus qu'intéressante avec des personnages très attachants. Même si j'ai eu du mal à m'y retrouver avec ces prénoms compliqués. Ces enfants ont des quotidiens vraiment plein d'épreuves et on a du mal à réaliser et à entrevoir leur vie. A part cela, on apprend beaucoup de choses, et on traverse le Tibet, la Chine, la Mongolie bref un sacré voyage avec des haltes dans des familles quelques peu différentes mais toutes très touchantes. Un livre avec des descript…

Un aperçu des danses klezmers

Image
En début de chapitre de mon roman, la révolution du klezmer, je décris de façon imagée les danses yiddish. Beaucoup de ces danses ont emprunté à celles des pays des danseurs : Ukraine, Bessarabie (Moldavie), Pologne, Russie, Valachie et Transylvanie (Roumanie), Hongrie…Toutefois, tant par les modes musicaux que par la gestuelle des bras et les mouvements des jambes ou les pieds, elles ont réussi à caractériser une identité propre aux Ashkénazes. Pour citer un exemple de style, lors des horas ou freylekhs, en allant au centre du cercle, les mains ne montent pas plus haut que la hauteur des yeux. Dans le cas des danses mixtes, pour éviter le contact entre les deux sexes, les danseurs se servent d’un mouchoir. Les hommes pausent leurs pouces sur le gilet, tendent leurs paumes en avant ou placent une main derrière l’oreille et l’autre vers le bas. Le salut des femmes est plus discret ; fières et souriantes, un brin sensuelles, les danseuses mettent un doigt ou la main à la taille.
Les fête…